MoneyPark - Votre hypothèque
N'oubliez pas vos déductions fiscales

N’oubliez pas vos déductions fiscales !

Afin que la nouvelle année se présente sous de bons auspices fiscaux, nous vous rappelons que le 4ème trimestre est le dernier moment pour régler ou compléter vos cotisations au 3ème pilier et pour vos versements de rachat d’années de caisse de pension. En effet, pour que la déduction fiscale soit optimisée en 2019, il est nécessaire que votre paiement soit réceptionné par l’établissement de prévoyance le 31 décembre au plus tard. Afin de prévenir des hypothétiques retards de trafic des paiements et les fermetures annuelles des établissements, nous vous conseillons d’y procéder de suite. Pour le 3ème pilier A, une personne affiliée à la LPP peut cotiser au maximum CHF 6'826/an tandis qu'une personne non affiliée (par exemple un indépendant) pourra contribuer à hauteur de 20% du revenu déclaré AVS et au maximum CHF 34'128/an. En ce qui concerne les caisses de pension, à la fin de chaque année, elles proposent à leurs affiliés de racheter des années de cotisations manquantes, par exemple pour quelqu'un qui arrive depuis l'étranger, qui a commencé sa vie professionnelle plus tard, qui a bénéficié d'une importante augmentation salariale ou encore qui a été inactif pendant un temps. Ces montants sont donc déterminés individuellement. Prenons maintenant un exemple : un célibataire avec un revenu brut de CHF 110'000 et ayant un taux d'imposition marginal de 35%. Il cotise aujourd'hui au 3ème pilier à hauteur de CHF 3'600/an. Une augmentation de sa cotisation au maximum déductible de CHF 6'826 représenterait une économie de CHF 1'129 d’impôts par an. De même qu'un rachat LPP de CHF 10'000 entraînerait une économie d’impôt de CHF 3'500. En plus de l'avantage fiscal que cela représente, ces versements complémentaires ainsi que les intérêts supérieurs des comptes liés à la prévoyance (2ème et 3ème pilier) améliorent également les prestations à la retraite, voire en cas de décès ou en cas d’invalidité. Pouvons-nous vous aider à optimiser votre situation financière ? Arthur Petit, Responsable prévoyance chez DL MoneyPark, se tient volontiers à votre disposition pour établir une analyse permettant de mettre en évidence et de combler les éventuelles lacunes relatives à la retraite, au décès ou à l’invalidité. ape@d-l.ch +41 22 747 10 12
Fiscalité des biens immobiliers à l'étranger

Fiscalité des biens immobiliers à l’étranger

Un grand nombre de contribuables l’ignore mais tout un chacun est tenu de déclarer l’ensemble de ses revenus et de sa fortune, y compris les biens possédés à l’étranger. Mis en place en janvier 2017 avec des premiers échanges d’informations depuis septembre 2018, l’échange automatique de renseignements (EAR) permet désormais à l’administration fiscale d’avoir accès aux avoirs et aux biens non déclarés à l’étranger.
Quel impact sur sa déclaration fiscale ?
En ce qui concerne l’impôt sur la fortune, la valeur de l’immeuble se trouvant à l’étranger sera prise en compte pour la fixation du taux d’imposition de votre fortune en Suisse. Afin de déterminer la valeur de ce bien à l’étranger, l’administration fiscale retiendra en général le prix d’acquisition pour autant que le bien ait été acquis récemment (10 ans ou moins). Si ce n’est pas le cas, ils se baseront sur une estimation du bien ou, éventuellement, sur la valeur locative de ce dernier. Exemple : si vous avez en Suisse une fortune de CHF 300’000 et un appartement en France valant  CHF 100'000, le fisc va taxer votre fortune suisse de CHF 300’000 au taux qui serait appliqué sur une fortune de CHF 400'000. En ce qui concerne l’impôt sur le revenu, le taux applicable suit la même logique que celle utilisée pour l’impôt sur la fortune. C’est-à-dire que le revenu réalisé à l’étranger sera pris en compte pour la fixation du taux d’imposition de votre revenu en Suisse. Afin de calculer ce revenu, l’administration fiscale se basera sur le système suisse et prendra donc en compte la valeur locative théorique du bien s’il n’est pas loué (résidence secondaire/de vacances) ou le revenu locatif réel (objet de rendement). Exemple : votre revenu suisse s’élève à CHF 150'000 et votre appartement à Lyon engrange CHF 12'000 de revenu locatif, votre revenu de CHF 150'000 sera taxé au taux applicable à un revenu de CHF 162'000.
Est-il possible de diminuer l’imposition de son bien à l’étranger ?
Concernant la fortune, vous pouvez déduire la dette hypothécaire du bien. L’administration fiscale prendra en compte l’ensemble des valeurs de vos biens immobiliers. Vos dettes hypothécaires, quant à elles, viendront en déduction de cette fortune et vous serez ensuite imposé sur le différentiel restant. Cette déduction dépendra également de la répartition de votre portefeuille immobilier entre la Suisse et l’étranger. Comme pour votre bien en Suisse, vous pourrez déduire les intérêts hypothécaires, ainsi que les frais d’entretien de votre bien à l’étranger, ici encore en fonction de la répartition de votre portefeuille immobilier. A noter que, bien souvent, si le montant des travaux effectués excède le revenu locatif, vous ne pourrez pas reporter le montant supplémentaire en tant que déduction.
Que faire si vous n’avez pas déclarer un bien ou des avoirs que vous possédez à l’étranger ?
Si l’administration fiscale l’apprend, vous risquez un rattrapage d’impôt basé sur les dix dernières années qui peut aller jusqu’à 3x le montant de l’impôt soustrait, augmenté des intérêts moratoires sur l’ensemble du montant à payer. Afin d’éviter une amende et pour autant que l’administration fiscale n’en ait pas encore eu connaissance, chaque contribuable a l’occasion, une seule fois dans sa vie, d’effectuer une déclaration spontanée afin d’annoncer ces avoirs et biens non déclarés à l’étranger.

Demander conseil

Arthur Petit, Conseiller à Nyon ape@d-l.ch 022 747 10 12 Chez DL MoneyPark, nous proposons un conseil fiscal global, aussi bien dans le cadre de l’achat immobilier que du renouvellement hypothécaire. Ainsi, tant le calcul de la valeur locative et des frais de mutation que l’élaboration de stratégies fiscales afin d’obtenir les déductions maximales possibles (travaux de rénovations, rachat d’années de cotisation, 3ème pilier A, etc.) font partie de nos prestations. Finalement, nous échafaudons une planification financière adaptée à chaque situation personnelle, afin de pérenniser l’acquisition et protéger nos clients et leurs familles. Sources :
déducation fiscales

Pensez aux déductions fiscales !

Afin que la nouvelle année se présente sous de bons auspices fiscaux, nous vous rappelons que le 4ème trimestre est le dernier moment pour régler ou compléter vos cotisations au 3ème pilier et pour vos versements de rachat d’années de caisse de pension. En effet, pour que la déduction fiscale soit optimisée en 2018, il est nécessaire que votre paiement soit réceptionné par l’établissement de prévoyance le 31 décembre au plus tard. Afin de prévenir des hypothétiques retards de trafic des paiements, nous vous conseillons d’y procéder de suite. Par exemple : un salarié célibataire dont le revenu brut est de CHF 110'000 et qui cotise au 3ème pilier à hauteur de CHF 3'600.-/an, économiserait CHF 1'000 d’impôts par an en augmentant sa cotisation au maximum déductible de CHF 6'768.-. Tandis qu’un rachat LPP de CHF 10'000 entraînerait une économie d’impôt de CHF 3'500 si votre taux d’imposition marginal est de 35%. A noter que dès 2019, la cotisation déductible maximum sera désormais de CHF 6’826 par année ou de CHF 34'128, pour un indépendant. Le rachat d’années de caisse de pension et l’augmentation des versements des cotisations de 3ème pilier auprès de compagnies d’assurances (idéalement  à CHF 6'768 pour une personne salariée) ne présentent pas que des vertus fiscales par la déductibilité des versements ; dans la majorité des cas, ces versements améliorent les prestations à percevoir à la retraite, voire en cas de décès pour les survivants ou en cas d’invalidité. Pouvez-vous optimiser votre situation financière ? Nos conseillers se tiennent à votre disposition pour établir une analyse permettant de mettre en évidence et de combler les éventuelles lacunes relatives à la retraite, au décès ou à l’invalidité.

CONTACTER UN CONSEILLER 

DL & MoneyPark : un premier cap franchi ensemble!

Depuis leur fusion en juillet dernier, DL et MoneyPark ont donné naissance au plus grand groupe de courtage indépendant de Suisse. Pour son premier bilan à fin 2017, le nouveau groupe peut annoncer qu’il a négocié un peu plus de CHF 2 milliards de prêts hypothécaires qui se répartissent à peu près également entre les 2 sociétés. A son actif, le groupe comptabilise un volume de 8 milliards de prêts hypothécaires sous gestion. Stefan Heitmann, CEO et fondateur de MoneyPark, l’assure : « il ne s’agit là que d’une étape intermédiaire dans la croissance du groupe, notre objectif étant de convaincre plus d’acheteurs des avantages d’un conseil indépendant ». Une nouvelle équipe dirigeante pour DL Le 31 mars prochain, Stéphane Defferrard et Stéphane Lanz, les 2 fondateurs de DL, quitteront la direction de la société, après presque 15 ans d’aventures communes à sa tête. L’ensemble des collaborateurs de DL et la Direction de MoneyPark les remercient du fond du cœur pour tout ce qu’ils ont réalisé au cours de ces années. Et nous leur disons qu’ils peuvent être fiers d’avoir, grâce à leurs qualités d’entrepreneurs visionnaires, contribué à la constitution du plus grand groupe de courtage hypothécaire de Suisse. Nous leur souhaitons le meilleur pour la suite et les assurons que nous aurons toujours plaisir à partager avec eux le verre de l’amitié. La nouvelle équipe de direction de DL est aujourd’hui composée de Stéphan Mischler, Directeur opérationnel, Patrick Donzel, Directeur informatique et développement, et Fabrice Lanz, Directeur financier. Notons que cette nouvelle direction n’est en fait pas si nouvelle que ça puisqu’elle totalise 30 ans d’expérience chez DL, dont la moitié à des postes de direction. Celle-ci devrait assurer une transition en douceur, dans la continuité et le respect des valeurs de la société. Cette nouvelle équipe aura la chance de pouvoir compter sur la direction de MoneyPark, Stefan Heitmann en tête, pour la soutenir dans sa mission. Création d’un département formation  Pour accélérer notre croissance et réussir l’intégration de nos nouveaux collaborateurs, un département formation a vu le jour en début d’année. Gilles Ogay, notre coordinateur de formation au bénéfice d’une expérience de 5 ans comme conseiller chez DL, a décidé de partager ses connaissances du prêt hypothécaire mais aussi sa grande expertise des assurances et de la fiscalité. Il aura à cœur de faciliter l’intégration de conseillers expérimentés comme celle de nos futurs conseillers juniors qui bénéficieront d’une formation de plusieurs mois au sein de ce nouveau service.
déducation fiscales

Pensez aux déductions fiscales !

Afin que la nouvelle année se présente sous de bons auspices fiscaux, nous vous rappelons que le 4ème trimestre est le dernier moment pour régler ou compléter vos cotisations au 3ème pilier et pour vos versements de rachat d’année de caisse de pension. En effet, pour que la déduction fiscale soit optimisée en 2017, il est nécessaire que votre paiement soit réceptionné par l’établissement de prévoyance le 31 décembre au plus tard. Afin de prévenir des hypothétiques retards de trafic des paiements, nous vous conseillons d’y procéder de suite. Par exemple : un salarié célibataire dont le revenu brut est de CHF 110'000 et qui cotise au 3ème pilier à hauteur de CHF 3'600.-/an, économiserait CHF 1'000 d’impôts par an en augmentant sa cotisation au maximum déductible de CHF 6'768.- Le rachat d’années de caisse de pension et l’augmentation des versements des cotisations de 3ème pilier auprès de compagnies d’assurances (idéalement  à CHF 6'768 pour une personne salariée) ne présente pas que des vertus fiscales par la déductibilité des versements ; dans la majorité des cas, ces versements améliorent les prestations à percevoir à la retraite, voire en cas de décès pour les survivants ou en cas d’invalidité. Nos conseillers se tiennent à votre disposition pour établir une analyse permettant de mettre en évidence et de combler les éventuelles lacunes relatives à la retraite, au décès ou à l’invalidité. Contactez nous!
MoneyPark AG der grösste unabhängige Hypothekarvermittler der Schweiz. hat 4,21 von 5 Sternen 88 Bewertungen auf ProvenExpert.com