Que signifie la suppression du Libor?

par / 07 September 2017

Le terme Libor signifie London Interbank Offered Rate – c’est le taux d’intérêt auquel les banques du marché monétaire londonien s’octroient mutuellement des prêts. Il y a quelques années, certaines banques ont convenu d’un Libor plus bas afin de mieux se positionner en tant que débiteurs. En effet, pour dire les choses simplement ; lorsqu’on a moins à payer, on est meilleur débiteur.

Le scandale n’a pas tardé à éclater. Les banques et courtiers concernés ont dû s’acquitter d’amendes élevées – il y a même eu des peines de prison. Cette onde de choc sur le marché financier a porté un préjudice durable à la bonne réputation du Libor en tant que taux d’intérêt de référence. Désormais, les jours du premier indice pour les intérêts à court terme sont comptés.

Le Libor sera supprimé d’ici à fin 2021

L’autorité de surveillance des marchés financiers britannique a récemment décidé de supprimer le Libor d’ici à fin 2021. On misera à l’avenir sur des modèles plus dignes de confiance.

Ainsi, les autorités de surveillance et les banques centrales s’apprêtent à présenter des modèles alternatifs. En Grande-Bretagne, ce taux d’intérêt est SONIA (Sterling Overnight Index Average), taux d’intérêt au jour le jour pour des transactions non couvertes sur le marché de la livre sterling. Dans la zone euro, il s’agit de l’EONIA (Euro Overnight Index Average) et en Suisse du SARON (Swiss Average Rate Overnight). La différence avec le Libor: ces taux d’intérêt sont calculés sur la base de transactions du marché et non plus sur les indications déclaratives des banques.

Qu’est-ce que cela signifie pour les preneurs d’hypothèques suisses?

Depuis quelques années, la BNS s’engage en faveur du Saron.

Pour les preneurs d’hypothèque suisses qui financent leur bien immobilier par une hypothèque Libor, il ne devrait pas y avoir de changements notables. En effet, historiquement, le Libor et le Saron évoluent à des niveaux similaires.

Source: BNS (mise à jour: 07.09.2017)

Un passage au Saron ne devrait donc pas se faire au détriment des clients, même si la plupart des prestataires, en faisant référence au «changement de situation du marché monétaire», se réservent la possibilité d’une modification unilatérale de leurs contrats de financement.

Guy Barboni, gb@d-l.ch, 022 730 10 14

(Visited 193 times, 1 visits today)