MoneyPark - Votre hypothèque

Prévision des taux d’ici fin 2022: Les taux d’intérêts hypothécaires devraient rester bas

10.08.2021 9:48
Prévision des taux d’ici fin 2022: Les taux d’intérêts hypothécaires devraient rester bas


D’ici la fin 2022, nous continuons de tabler sur des taux hypothécaires très attractifs similaires aux niveaux actuels, avec peu de volatilité. La reprise de l’économie mondiale semble progresser, même si elle n’est pas aussi rapide qu’au cours des derniers mois et si elle a connu des revers mineurs au cours de l’année, à cause de la pandémie. En Suisse, l’économie est solide et les craintes d’une forte inflation durable se sont apaisées. Cela laisse présager de bonnes perspectives pour les emprunteurs hypothécaires.


Perspectives

Évolution de l’économie suisse
L’économie suisse a prouvé qu’elle pouvait se remettre rapidement des restrictions liées à la pandémie. En effet, ses performances sont supérieures à la moyenne européenne. Les mesures d’assouplissement ont rapidement permis de multiplier la consommation et l’industrie d’exportation bénéficie depuis quelques mois d’une forte demande en Asie et aux États-Unis. Selon les économistes du SECO, le produit intérieur brut de la Suisse devrait croître d’environ 3,6% en 2021 et de 3,3% en 2022. Cependant, la pandémie n’est pas encore terminée et le risque d’effets secondaires tels que des faillites ou des licenciements est toujours présent. Mais, si l’épargne privée des derniers 18 mois était investie dans la consommation, une croissance plus importante serait également possible. La demande pourrait même être si forte que des problèmes de capacité apparaîtraient, comme on le voit actuellement dans le secteur de la construction, engendrant un effet inflationniste. Cependant, ce scénario semble peu réaliste à l’heure actuelle. La prévision d’inflation de la Banque nationale suisse (BNS) est de 0,4% pour 2021 et de 0,6% pour 2022, ce qui est nettement inférieur à la limite supérieure de 2%.

Évolution des taux hypothécaires
Les taux d’intérêt du marché des capitaux se sont montrés très volatils au printemps, mais n’ont guère eu d’effet sur les taux hypothécaires. Le niveau est resté globalement bas. L’annonce de la Réserve fédérale américaine stipulant qu’elle pourrait relever les taux d’intérêt directeurs dès 2023 n’a rien changé à cette situation. Dans la perspective actuelle, la BNS devrait laisser le taux directeur à -0,75% jusqu’à fin 2022 et ainsi ne pas provoquer une hausse significative des taux hypothécaires. La récente baisse des taux pour les hypothèques à taux fixe à court terme par rapport aux hypothèques à taux fixe à long terme a entraîné une majoration des taux annuelle légèrement plus importante.

Nous considérons l’écart de taux d’intérêt entre les échéances, qui s’est donc légèrement accru, comme le début d’un retour lent à une courbe de rendement plus habituelle, avec des taux hypothécaires plus élevés pour les échéances plus longues que pour les échéances plus courtes.
Nous n’anticipons pas de hausse significative des taux hypothécaires dans les prochains mois, en raison de plusieurs facteurs:

  • L’acclimatation à la pandémie et l’effet de la campagne de vaccination sont susceptibles d’entraîner un aplatissement de la reprise économique. Les marchés boursiers mondiaux sont volatils, mais globalement assez stables.
  • Les hausses de taux d’intérêt directeurs en Suisse restent imprévisibles. Les craintes d’inflation, qui menaceraient la stabilité des prix, ne semblent pas non plus fondées.
  • Afin d’éviter une nouvelle appréciation du franc suisse, la Banque nationale suisse (BNS) devrait se voir contrainte de maintenir les taux d’intérêt en dessous de ceux de l’Union européenne. Le chômage lié au coronavirus est déjà repassé sous la barre des 3% durant l’été 2021.
  • En raison de l’urgence des investissements, de plus en plus d’investisseurs alternatifs accordent des hypothèques, ce qui accroît la concurrence entre les prestataires.

Évolution des prix du logement à usage personnel
En 2021, le prix des logements a atteint un nouveau sommet historique lié à l’augmentation de la demande et de la stagnation, voire du déclin, de l’offre de biens immobiliers. Nous ne nous attendons pas à ce que cette situation change de manière significative au second semestre 2021. C’est pourquoi nous tablons sur de nouvelles hausses des prix. Les valeurs stables des propriétés ont à nouveau gagné en importance pendant la pandémie et l’arrivée du home office a modifié la demande de logements. Les biens immobiliers en périphérie restent particulièrement recherchés. Il reste à voir si leur attrait se maintiendra malgré le retour partiel au bureau, ce qui aurait alors tendance à faire remonter les prix dans les villes.

Prévision des taux hypothécaires indicatifs

Prévision des taux hypothécaires indicatifs

Facteurs déterminants du taux hypothécaire

Évolution de l’économie et des taux au niveau mondial
En tant que pays exportateur, la Suisse est fortement dépendante de l’économie mondiale et en particulier de l’UE, son principal partenaire commercial. La politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) a une influence directe sur le taux de change EUR/CHF. Nous examinons donc également la situation dans l’UE pour nos prévisions. Les indicateurs suivants sont pertinents:

  • Politique monétaire de la Fed, de la BCE et de la BNS
  • Discussions politiques (p.ex.), les moyens de sortir de la crise liée au coronavirus, la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, l’accord-cadre Suisse/UE, les élections fédérales en Allemagne, etc.)
  • Évolution du produit intérieur brut, de l’inflation, des prix à la consommation et de l’indice des directeurs achats
  • Évolution du taux de chômage suisse

Évolution des taux hypothécairesEvolution des tauxLes spéculations sur la fin des taux d’intérêt négatifs sont prématurées
Après la crise financière de 2009, les banques centrales du monde entier ont considérablement baissé les taux afin de stimuler l’économie avec de l’argent bon marché. Les hausses de taux d’intérêt de la Réserve fédérale américaine de ces dernières années ont été inversées depuis le déclenchement de la pandémie – le taux directeur aux États-Unis est proche de zéro pour cent et devrait le rester jusqu’à fin 2022. Le même constat peut être fait à la BCE, ce qui réduit également la marge de manœuvre de la BNS en matière de hausse des taux d’intérêt. À la suite de la suppression du taux de change plancher de l’euro en 2015, la BNS a dû considérablement pousser les taux à court terme dans la zone négative afin de limiter le renforcement du franc par rapport à l’euro. Depuis, le taux directeur de la BNS se situe à – 0,75%. Toute convergence du taux directeur suisse avec celui de l’UE entraîne une appréciation encore plus forte du franc suisse par rapport à l’euro, ce qui, par conséquent, aurait des conséquences négatives sur notre économie d’exportation. La BNS n’est pas en mesure de sortir de cette situation de taux d’intérêt négatifs pour le moment, en raison du rapport de dépendance.

Modèles hypothécaires

Quelle hypothèque choisir ?
Le modèle hypothécaire que vous choisissez dépend non seulement du niveau des taux d’intérêt actuels et des évolutions prévues, mais aussi de votre situation personnelle ainsi que de votre capacité financière et de votre tolérance au risque. En termes financiers, les taux hypothécaires pour les échéances à court terme sont actuellement un peu plus favorables que ceux à long terme. Les échéances de plus longue durée renouent avec leur prix habituel, même si les hypothèques à long terme peuvent encore être obtenues à un prix avantageux. Le taux de référence pour la durée la plus populaire – l’hypothèque à taux fixe de dix ans – devrait se maintenir entre 1,2 et 1,3% pendant un certain temps. Vous bénéficiez ainsi d’une importante capacité de planification et d’une sécurité budgétaire à un prix attractif. En règle générale, nous déconseillons d’échelonner arbitrairement les différentes durées des prêts hypothécaires de plus de deux ans. En effet, ce faisant, vous restez liés à votre institution financière sans avoir la possibilité de changer de fournisseur au moment du renouvellement de votre tranche hypothécaire.

Hypothèque à taux fixe
Une hypothèque à taux fixe est contractée à un taux d’intérêt défini et pour une certaine durée, généralement comprise entre deux et quinze ans. De plus en plus de prestataires proposent également des durées plus longues pouvant aller jusqu’à 25 ans, parfois avec des options de sortie intéressantes. Le taux d’intérêt reste identique pendant toute l’échéance, indépendamment de l’évolution des taux hypothécaires sur le marché. La popularité des hypothèques à taux fixe à très long terme n’a cessé d’augmenter l’année passée. D’une part en raison des taux d’intérêt historiquement bas, d’autre part en raison de la courbe des taux très plate. Cette tendance devrait se poursuivre. Selon le prestataire, une hypothèque à taux fixe peut être contractée jusqu’à deux ans avant le début de l’échéance, sans frais supplémentaires. Vous pouvez, de manière anticipée, fixer l’hypothèque aux taux d’intérêt actuellement en vigueur. Une souscription forward est donc judicieuse si une hausse des taux hypothécaires est attendue.

Hypothèque du marché monétaire
Dans le cas d’une hypothèque du marché monétaire, les taux sont régulièrement ajustés pendant la durée de l’hypothèque, généralement tous les trois mois. Le taux hypothécaire se compose d’un taux d’intérêt de référence et d’une marge. L’hypothèque du marché monétaire est conclue dans un accord-cadre de crédit d’une durée de deux à cinq ans. Jusqu’à présent, le taux de référence des hypothèques du marché monétaire était le Libor. Or, comme ce dernier sera supprimé à la fin 2021, les prestataires hypothécaires passent désormais progressivement au Saron (Swiss Average Rate Over Night) en tant que base de calcul du taux hypothécaire. Dans le même temps, ils modifient également souvent les autres dispositions contractuelles: chez certains prestataires, la durée de base de l’hypothèque Saron est nettement plus courte que celle de l’hypothèque Libor, ou n’est plus du tout disponible. Cela offre une grande souplesse en ce qui concerne le remboursement du prêt, le passage à un autre modèle de prêt ou un changement de fournisseur.

 

MoneyPark – le plus grand spécialiste hypothécaire et immobilier indépendant
150+ partenaires | 20+ succursales | 3 Mia.+ volume hypothécaire p.a.

(Visited 357 times, 1 visits today)

Articles connexes

Restez toujours informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter et ne ratez plus aucune information importante concernant le marché immobilier.

Merci pour votre inscription !

MoneyPark AG Der führende unabhängige Hypothekar- und Immobilienspezialist der Schweiz. Anonym hat 4,48 von 5 Sternen 160 Bewertungen auf ProvenExpert.com