Prévision de l’évolution des taux jusqu’à juin 2023 – Hausse modérée des taux prévue

Prévision des taux

Pour les mois à venir, nous tablons sur des taux hypothécaires très attractifs, mais modérément supérieurs aux niveaux actuels. La volatilité devrait rester soutenue, notamment en raison de la pandémie et de l’importante inflation aux États-Unis et en Europe. La Réserve fédérale américaine (Fed) a annoncé qu’elle effectuera de premières hausses de taux cette année. La Banque centrale européenne (BCE) ne pourra probablement pas ignorer longtemps les fortes pressions inflationnistes. Nous prévoyons donc une réaction des taux hypothécaires, dont la cotation sera légèrement plus élevée au cours de l’année.

Perspectives

Évolution de l’économie suisse

Durant la pandémie, l’économie suisse a prouvé qu’elle pouvait se remettre rapidement des restrictions imposées. En effet, ses performances sont supérieures à la moyenne européenne. Les mesures d’assouplissement ont rapidement permis de multiplier la consommation et l’industrie d’exportation bénéficie depuis quelques mois d’une forte demande en Asie et aux États-Unis. La dernière vague n’a pratiquement pas affecté le développement économique en Suisse. Seules les chaînes d’approvisionnement et les problèmes d‘engorgement qui en découlent sont encore source d’inquiétude. Selon les économistes du SECO, le produit intérieur brut de la Suisse devrait croître d’environ 3% en 2022 et de 2% en 2023, dans le cadre de la normalisation de la conjoncture. Mais la pandémie n’est pas encore surmontée et le risque persiste. De plus, l’importante inflation aux États-Unis et dans d’autres zones monétaires et économiques, ainsi que les tensions géopolitiques entre les États-Unis, la Chine et la Russie sont des facteurs imprévisibles qui pourraient entraîner une forte volatilité sur les marchés des capitaux. Ces incertitudes pourraient avoir des répercussions sur l’économie suisse. Les prévisions d’inflation de la Banque nationale suisse (BNS) sont de 1,1% pour 2022 et de 0,7% pour 2023, ce qui est nettement inférieur à la limite de stabilité des prix de 2% qu’elle s’est imposée.

Evolution des taux hypothécaires

Au cours de l’année écoulée, nous avons observé une forte volatilité des taux sur le marché des capitaux, qui s’est répercutée sur les taux hypothécaires de manière légèrement atténuée. Nous avons également constaté une tendance à la hausse, qui devrait se poursuivre en raison des relèvements de taux annoncés par la Fed en 2022. La BCE ne pourra pas se soustraire à des mesures de politique monétaire en raison des craintes inflationnistes dans la zone euro. Selon les prévisions actuelles, la BNS devrait maintenir le taux directeur en Suisse à -0,75% jusqu’à fin 2022.

Capture decran 2022 02 08 192310
Prévision des taux hypothécaires indicatifs

L’écart entre les taux s’est légèrement creusé en 2021, ce qui suggère un retour à une courbe de rendement plus habituelle, avec des taux plus élevés pour les échéances longues que pour les échéances courtes.

Un nombre grandissant de facteurs indiquent une éventuelle hausse modérée des taux d’intérêt hypothécaires :

  • La Fed a annoncé la fin des achats d’obligations pour 2022 et jusqu’à quatre hausses de taux. Des taux d’intérêt plus élevés sur le marché des capitaux sont donc attendus.
  • L’économie suisse est de moins en moins touchée par la pandémie et devrait progresser d’environ 3% en 2022.
  • Le marché immobilier (résidentiel) suisse a résisté à la crise, mais les prix ont fortement augmenté, toutefois les primes de risque devraient rester faibles.
  • Pour la première fois depuis 2018, le taux indicatif moyen à dix ans a augmenté en 2021 et affichait 1,22%, soit 5 points de base de plus qu’en 2020.
  • Le scénario le plus probable est une hausse modérée de la moyenne annuelle des taux d’intérêt d’environ 10 points de base, un niveau encore historiquement bas.
  • Toutefois, de nombreuses incertitudes pourraient retarder ou empêcher la hausse des taux d’intérêt.   

Évolution des prix du logement résidentiel

En 2021, le prix des logements a atteint un nouveau sommet historique lié à la demande croissante et à la stagnation de l’offre de biens. Aucun signe ne laisse présager que la situation s’inversera cette année, même si, en cas d’affaiblissement de la pandémie, d’autres sources de dépenses reviendraient au premier plan des préoccupations des consommateurs. L’importance du logement s’est renforcée pendant la pandémie et l’arrivée du home office a modifié la demande. Les zones périphériques devraient rester particulièrement attractives, tandis que la hausse des prix dans les villes devrait ralentir.

Facteurs déterminants du taux hypothécaire

Évolution de l’économie et des taux au niveau mondial

En tant que pays exportateur, la Suisse est fortement dépendante de l’économie mondiale et en particulier de l’UE, son principal partenaire commercial. La politique monétaire de la BCE a une influence directe sur le taux de change EUR/CHF. La situation de l’UE est également considérée pour nos prévisions.

Les indicateurs suivants sont pertinents:

  • Politique monétaire de la Fed, de la BCE et de la BNS, en particulier dans le contexte actuel de fortes tendances inflationnistes
  • Discussions politiques (p.ex. les moyens de sortir de la crise liée au coronavirus, la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, les tensions politiques entre l’OTAN et la Russie, l’accord-cadre Suisse/UE, etc.)
  • Évolution du produit intérieur brut, de l’inflation, des prix à la consommation et de l’indice des directeurs d’achats
  • Évolution du taux de chômage suisse

Évolution des taux hypothécaires

Capture decran 2022 02 08 192450 XX

La fin des taux d’intérêt négatifs se rapproche

Après la crise financière de 2009, les banques centrales du monde entier ont considérablement baissé les taux afin de stimuler l’économie avec de l’argent bon marché. L’arrêt annoncé des achats d’obligations pour soutenir l’économie et les hausses de taux prévues par la Fed pour 2022 rendent la fin des taux d’intérêt négatifs en Europe et en Suisse possible, même si elle n’est pas immédiate. Le taux directeur de la BNS devrait rester à -0,75% cette année, à moins que la BCE ne suive une voie similaire à celle de la Fed et applique les premières hausses de taux dès cette année, comme elle l’a récemment laissé entendre.

Modèles hypothécaires

Quelle hypothèque dois-je choisir ?

Le modèle hypothécaire que vous choisissez dépend non seulement du niveau des taux d’intérêt actuels et des évolutions prévues, mais aussi de votre situation personnelle ainsi que de votre capacité et de votre tolérance au risque. En termes financiers, les taux hypothécaires pour les échéances à court terme sont actuellement un peu plus favorables que ceux à long terme.

L’échéance a donc de nouveau son prix, même si les hypothèques à long terme peuvent encore être très avantageuses. Le taux de référence pour la durée la plus populaire – l’hypothèque à taux fixe de dix ans – devrait encore osciller autour de 1,3% pendant un certain temps. Vous bénéficiez ainsi d’une importante capacité de planification et une sécurité budgétaire à un prix attractif.

Il est intéressant de comparer les différentes offres et de demander un avis indépendant avant de conclure ou de prolonger une hypothèque, surtout lorsque les taux d’intérêt augmentent rapidement, comme au cours des derniers mois. De cette manière, il est possible de bénéficier de conditions très attractives pour toutes les échéances, et ce malgré la hausse des taux. De même, la réintroduction du volant anticyclique de fonds propres n’affecte pas tous les bailleurs de fonds de la même manière. Les banques sont touchées directement, mais pas les assurances et les caisses de pension, ce qui renforce l’importance de la comparaison.

En règle générale, nous déconseillons d’échelonner les différentes durées des prêts hypothécaires de plus de deux ans. En effet, ce faisant, vous êtes liés à votre institution financière sans avoir la possibilité de changer de fournisseur au moment du renouvellement de votre tranche hypothécaire.

Hypothèque à taux fixe

Une hypothèque à taux fixe est contractée à un taux d’intérêt défini et pour une certaine durée, généralement comprise entre 2 et 15 ans – bien que des durées allant jusqu’à 25 ans soient également proposées, avec parfois des conditions de sortie intéressantes. Le taux d’intérêt reste identique pendant toute l’échéance, indépendamment de l’évolution des taux hypothécaires sur le marché. La popularité des hypothèques à taux fixe à très long terme n’a cessé d’augmenter ces dernières années, grâce aux taux historiquement bas.

Selon le prestataire, une hypothèque à taux fixe peut être contractée jusqu’à deux ans avant le début de l’échéance, sans frais supplémentaires. Vous pouvez, de manière anticipée, fixer l’hypothèque aux taux d’intérêt actuellement en vigueur. Une souscription forward est donc judicieuse dans un contexte de hausse des taux hypothécaires.

Hypothèque du marché monétaire

Dans le cas d’une hypothèque du marché monétaire (qui repose exclusivement sur le SARON depuis 2022), les taux sont régulièrement ajustés pendant la durée de l’hypothèque, généralement tous les trois mois. Le taux hypothécaire se compose d’un taux d’intérêt de référence et d’une marge. L’hypothèque du marché monétaire est conclue dans un accord-cadre de crédit d’une durée de deux à cinq ans, bien que des hypothèques sans durée fixe soient à nouveau proposées. Cela offre une grande souplesse en ce qui concerne le remboursement du prêt, le passage à un autre modèle de prêt ou le changement de fournisseur.

MoneyPark – spécialiste hypothécaire et immobilier indépendant
150+ partenaires | 20+ succursales | 3 Mia.+ volume hypothécaire p.a.