La prévoyance surobligatoire du deuxième pilier

Conseil hypothécaire MoneyPark

Profitez d'un conseil indépendant et personnalisé dans nos agences ou confortablement depuis la maison par visioconférence.

Demander conseil

En plus du minimum légal du deuxième pilier (prévoyance professionnelle, LPP), les assurés peuvent également opter pour une prévoyance surobligatoire. Ces paiements supplémentaires peuvent différer en fonction de la caisse de pension. Il faut donc connaître en détail les conditions de sa caisse de pension pour planifier de manière intelligente une prévoyance individuelle supplémentaire via le troisième pilier.

Die überobligatorische Vorsorge

A partir de quel moment la prévoyance devient-elle surobligatoire ?

La prévoyance professionnelle est obligatoire pour tout salarié qui touche plus de 21 150 francs. A partir de ce seuil, des paiements dans le deuxième pilier deviennent obligatoires. Les cotisations servent à construire son capital de prévoyance et à s’assurer soi-même et sa famille en cas d’incapacité de gain. Le salaire assuré se limite à 84 600 francs, toute prestation de la part d’une caisse de pension qui excède cette limite est donc surobligatoire. Il faut également prendre en compte la déduction de coordination entre le premier et le deuxième pilier.

Le deuxième pilier : capital lié et intérêts

Le salaire obligatoirement assuré ne garantit qu’un taux d’intérêt bas alors que c’est la caisse de pension qui détermine les taux pour la prévoyance surobligatoire. En principe, le capital du deuxième pilier est affecté à la prévoyance. Il y a cependant quelques exceptions comme le début d’une activité professionnelle indépendante, l’achat d’un bien immobilier qu’on habite soi-même ou l’expatriation définitive. Encore y-a-t-il une restriction depuis juin 2007 concernant l’expatriation, qui rend le retrait du capital impossible si la destination est un pays de l’U.E., l’Islande ou la Norvège. Les fonds surobligatoires, eux, peuvent toujours être retirés.

Le certificat de prévoyance vous renseigne sur la prévoyance surobligatoire

Comme mentionné plus haut, ce sont les caisses de pension qui développent leurs propres concepts de prévoyance surobligatoire. Celle-ci peut prendre la forme de cotisations plus élevées pour augmenter le capital de prévoyance ou la rente d’invalidité. Le certificat de prévoyance est édité tous les ans et contient des informations sur le capital de prévoyance ainsi que sur les prestations des assurances.

Le troisième pilier comme supplément de la prévoyance surobligatoire

Les paiements surobligatoires ne peuvent combler la lacune entre le salaire et la retraite. Pour faire cela, on se sert de produits de prévoyance individuelle. Comptes épargne, placements, assurances ou prévoyance liée garantissant des avantages fiscaux… il existe une offre variée. Les versements dans le pilier 3a peuvent être déduits du revenu imposable jusqu’à un plafond dont le montant change régulièrement. Pour plus d’informations sur le pilier 3a veuillez consulter cet article.

Nous vous aidons à trouver l‘équilibre entre la prévoyance professionnelle et individuelle. Nos conseils sont indépendants et compétents et se basent sur un réseau de plus de 100 prestataires. Avec nous, vous pouvez choisir le meilleur produit et profiter d’avantages fiscaux en même temps.

Taux d'intérêt hypothécaires actuels

LIBOR-Hypothèque à partir de 0.56%
Hypothèque à taux fixe 10 ans à partir de 0.93%
Hypothèque à taux fixe 5 ans à partir de 0.58%

Les taux d’intérêts indiqués sont aux meilleures conditions actuelles. Votre taux d'intérêt individuel peut varier en fonction du taux d’avance, du taux d’endettement, du volume hypothécaire et du lieu du bien immobilier.