Retrait de capitaux de prévoyance et imposition

MoneyPark : conseil à propos de la prévoyance

Profitez de conseils indépendants et transparents dans l'une de nos agences ou par téléphone.

Demander conseil

Les retraits de capitaux du troisième pilier sont imposables tout comme les indemnités journalières ou les indemnités en capital. Qu’on retire son capital avant la retraite ou non, les fonds retirés sont immédiatement imposables. L’organisme de prévoyance en question est obligé de signaler directement tout versement avec le montant correspondant auprès de l’Administration fédérale des contributions (AFC). Ensuite, ce sont les cantons et les communes qui se chargent de prélever les impôts, l’imposition s’effectuant séparément pour le pilier 3a au lieu de faire partie de la déclaration faite pour l’impôt sur le revenu, n’ayant donc aucun impact sur la progressivité.

Imposition fédérale, cantonale et communale de la prévoyance

L’impôt sur les capitaux de prévoyance est divisé en trois parties : impôt fédéral, cantonal et communal. Les cantons et les communes utilisent des barèmes différents, le taux d’imposition étant inférieur à celui de l’impôt sur le revenu. Pour calculer le taux exact, il convient de consulter le site de l’organisme cantonal en question qui fournit normalement toutes les informations nécessaires concernant les taux et la progressivité, et qui propose souvent des outils pratiques permettant de calculer en ligne son impôt.

Retirer son capital de prévoyance du troisième pilier

Le retrait du capital du troisième pilier impose des règles différentes selon qu’il s’agit de la prévoyance liée du pilier 3a ou de la prévoyance libre du pilier 3b.


  • Pilier 3b : Les capitaux de prévoyance du pilier 3b peuvent être retirés à tout moment. Il faut simplement respecter la durée contractuelle.
  • Pilier 3a : Le retrait des capitaux du pilier 3a peut s’effectuer au plus tôt 5 ans avant la retraite et au plus tard 5 ans après.

Cette période de 10 ans rend possible l’optimisation fiscale et la coordination des retraits. Dans certaines conditions, il est possible de retirer son capital plus tôt, par exemple pour acheter un bien immobilier ou pour amortir une hypothèque.

Astuce : bien répartir ses retraits de capitaux de prévoyance

Les retraits de capitaux de prévoyance du deuxième et troisième pilier font l’objet d’une progressivité fiscale. Il convient donc de bien répartir ses retraits sur plusieurs années pour « casser » la progressivité plusieurs fois. Ce principe s’applique également aux personnes qui ouvrent plusieurs comptes de prévoyance au sein du pilier 3a, les retraits devant s’effectuer à différents moments. Attention également si vous êtes mariés, car les retraits des deux conjoints sont additionnés lors du calcul de l’impôt ! En répartissant intelligemment les retraits sur plusieurs années, vous pouvez réaliser un avantage fiscal considérable.

MoneyPark est à vos côtés avec son conseil indépendant

Il est important de bien planifier sa stratégie de prévoyance. MoneyPark est à vos côtés avec son conseil indépendant. Nous vous aidons à trouver les investissements adaptés à vos besoins et à réaliser le plus grand avantage fiscal lors du retrait de vos capitaux de prévoyance. Prenez rendez-vous avec un conseiller MoneyPark près de chez vous pour faciliter votre passage à la retraite.

Kapitalleistung aus Vorsorge

Taux d'intérêt hypothécaires actuels

Libor-Hypothèque à partir de 0.52%
Hypothèque à taux fixe 10 ans à partir de 0.59%
Hypothèque à taux fixe 5 ans à partir de 0.52%

Les taux d’intérêts indiqués sont aux meilleures conditions actuelles. Votre taux d'intérêt individuel peut varier en fonction du taux d’avance, du taux d’endettement, du volume hypothécaire et du lieu du bien immobilier.