Taux d'avance : montant maximal d'une hypothèque

Conseil hypothécaire MoneyPark

Profitez d'un conseil indépendant et personnalisé dans nos agences ou confortablement depuis la maison par visioconférence

Demander conseil

Emménager finalement sous son propre toit ; afin que le rêve de devenir propriétaire se réalise, et avant de partir à la retraite, la plupart des gens doit souscrire une hypothèque. En somme une minorité a généré suffisamment de capital jusqu'à ce moment-là pour être en mesure de faire face au prix d'achat ou de construction. Cependant, lors de la levée de fonds auprès des banques ou des assurances, il faut remplir certaines conditions déterminantes. Le taux d'avance est ainsi limité : l'hypothèque ne devrait en général pas dépasser un certain montant en rapport avec la valeur du bien immobilier de vos rêves. Il est souvent difficile de décider à première vue, quel montant de financement et quel modèle hypothécaire en découlent et s'ils sont adaptés pour vous. MoneyPark vous conseille dans les moindres détails et négocie pour vous l'hypothèque optimale aux meilleures conditions.

Hypothekarzinsentwicklung

Taux d'avance maximal de 80 pour cent : pour chaque hypothèque, les fonds propres doivent être investis

Lors de l'acquisition d'un bien immobilier, deux conditions doivent être remplies pour pouvoir prendre en charge le financement : vous devez apporter une contribution d'au moins 20 pour cent de la valeur de l'objet en tant que fonds propres et également pouvoir assumer les charges mensuelles du versement de l'hypothèque et de l'amortissement, selon la perspective de la banque. Les règles en vigueur jusque là ont été renforcées en 2012 par une autorégulation des banques, pour éviter au preneur d'hypothèque de se mettre dans une situation financière difficile. Finalement les fonds propres doivent suffire à pouvoir rembourser l'hypothèque intégralement. Par ailleurs, la valeur de l'objet est estimée depuis 2014 avec la valeur la plus faible entre la valeur de la transaction et le prix d'achat. Cela signifie que, dans tous les cas, le preneur d'hypothèque doit utiliser plus de fonds propres, si, par exemple, la banque estime le bien immobilier de manière significativement plus faible que le prix d'achat.

Le taux d'avance est défini par le rapport entre le capital emprunté et la valeur du bien immobilier. Il se monte à 80 pour cent au maximum. Cela signifie que, pour ce niveau de taux d'avance, l'hypothèque représente au maximum 80 pour cent de la valeur de l'objet. Le reste doit être financé par ses propres moyens. Au moins 10 pour cent, donc la moitié des fonds propres doivent provenir de patrimoine „vrai“. Il s'agit en l'occurrence de liquidités, héritage ou autre capital, qui peuvent être convertis en argent liquide à court terme, tout comme l'épargne du pilier 3a. L'autre moitié peut donc provenir du 2ème pilier ou de la caisse de pension.

Taux d'endettement : deuxième condition pour obtenir un prêt hypothécaire

Hormis le taux d'avance, le taux d'endettement est le deuxième facteur décisif de chaque hypothèque. Avec le taux d'endettement, on estime que les charges, qui engagent votre revenu brut avec les dépenses pour les intérêts et l'amortissement, et aussi avec l'entretien du nouveau bien immobilier. Quoi qu'il en soit, on donne une valeur limite du taux d'endettement : vous devriez dépenser 33 pour cent au maximum de votre revenu au total par an, pour votre propriété. La base du calcul ne se fonde pas sur les taux d'intérêts actuels mais sur un taux „calculé“ de 5 pour cent. Ceci est plus élevé que les taux hypothécaires du marché, afin de garantir le financement lorsque les taux d'intérêts augmentent.

Par amortissement, on désigne le remboursement effectif de l'hypothèque. On distingue donc amortissement direct et amortissement indirect. La première forme représente un remboursement effectif, où le montant hypothécaire correspondant diminue, tandis que la deuxième forme implique la constitution de capital nanti au moyen du pilier 3a. Avec l'amortissement, les réglementations ont également été renforcées. Cela concerne notamment l'hypothèque de deuxième rang, qui est accordée avec un taux d'avance compris entre 65 et 80 pour cent du financement. Cette hypothèque doit être amortie dans les 15 ans ou au plus tard jusqu'à l'âge de 65 ans.

Du taux d'avance optimal à l'hypothèque la plus avantageuse – avec MoneyPark

Vous avez trouvé le bien immobilier de vos rêves ? Maintenant il s'agit de garantir le financement. Prenez rendez-vous pour un entretien conseil avec MoneyPark : nous déterminons avec vous quel taux d'avance a le plus de sens et à combien le prêt hypothécaire peut s'élever, afin que le taux d'endettement soit garanti à long terme. Nous définissons la stratégie financière optimale et nous vous trouvons l'hypothèque optimale. Grâce à notre réseau de partenaires avec plus de 100 instituts financiers, vous bénéficiez de conditions optimales lors de la demande d'un prêt hypothécaire complètement selon vos besoins.

Taux d'intérêt hypothécaires actuels

LIBOR-Hypothèque à partir de 0.56%
Hypothèque à taux fixe 10 ans à partir de 0.93%
Hypothèque à taux fixe 5 ans à partir de 0.58%

Les taux d’intérêts indiqués sont aux meilleures conditions actuelles. Votre taux d'intérêt individuel peut varier en fonction du taux d’avance, du taux d’endettement, du volume hypothécaire et du lieu du bien immobilier.