Hypothèques : fonds propres nécessaires

Conseil hypothécaire MoneyPark

Profitez d'un conseil indépendant et personnalisé dans nos agences ou confortablement depuis la maison par visioconférence.

Demander conseil

Le financement de votre maison de rêve requiert normalement deux choses : des fonds propres suffisants et une hypothèque pour financer le reste.

Hypothekarzinsentwicklung

Au moins 20 pour cent de fonds propres pour toutes les hypothèques

Les fonds propres nécessaires se calculent en fonction de la valeur vénale du bien immobilier, base du calcul de votre hypothèque. Le capital nécessaire, au moins 20 pour cent de la valeur vénale, peut venir de différentes sources :


  • Patrimoine : Sur vos comptes épargne
  • Produits de ventes : Biens immobiliers, papiers-valeur, objets d’art, antiquités ou autres objets de valeur
  • Soutien familial : Donations, avancement d’hoiries, prêts familiaux

Pour compléter : capitaux de prévoyance

Les capitaux de prévoyance du deuxième et troisième pilier peuvent faire fonction de fonds propres. Cependant, quelques règles s’imposent : depuis le 1er juillet 2012, 10 pour cent des fonds propres doivent venir de sources autres que le deuxième pilier. Il existe deux manières de recourir aux capitaux de prévoyance :


  • Retirer des capitaux de prévoyance
  • Mettre en gage des capitaux de prévoyance

Retirer des capitaux de prévoyance

La loi prévoit deux possibilités : retirer entièrement ou en partie ses fonds de prévoyance, avec un minimum de CHF 20 000. Condition exigée : le financement d’une maison ou d’un appartement habité par le propriétaire, les résidences secondaires ou de vacances n’étant pas acceptées. En plus, il faut une déclaration écrite de la part du conjoint ou de la conjointe.

Restrictions : avant le 50ème anniversaire, vous pouvez retirer l’intégralité de vos capitaux. Après, vous avez deux choix : retirer le montant disponible à l’âge de 50 ans ou bien retirer la moitié des capitaux, l’option la plus favorable étant réalisée.



Mise en gage de capitaux de prévoyance

La deuxième possibilité : mettre en gage vos capitaux de prévoyance pour augmenter vos fonds propres. Pour la mise en gage, on doit prendre en considération les mêmes critères que pour le retrait.

Le capital mis en gage doit répondre à d’autres critères que le capital retiré quand on l’utilise pour augmenter ses fonds de prévoyance. Puisque cet argent n’est pas réellement retiré, le montant de l‘hypothèque reste au même niveau. Cela augmente les taux d’intérêt, tout en proposant des avantages fiscaux plus importants. D’un autre côté, une mise en gage peut rendre possible un taux d’avance supérieur à 80 pour cent ou bien une réduction des taux d’intérêt pour l'hypothèque de deuxième rang en raison de la sécurité supplémentaire.

Trouvez la solution idéale pour tout type d’hypothèque avec MoneyPark

Le grand avantage du retrait : une diminution du montant de l‘hypothèque et ainsi des taux d’intérêt. Par contre, il faut prendre en compte les conséquences fiscales. Encore y-a-t-il un risque si l’on vend le bien immobilier en-dessous de sa valeur vénale, car ceci peut causer des soucis financiers que vous n’assumeriez pas en mettant en gage vos fonds de prévoyance. Lors d’une mise en gage, le capital de prévoyance et l’assurance du deuxième pilier restent par ailleurs intacts.

MoneyPark trouve pour vous les meilleurs taux hypothécaires et vous conseille en détail pour trouver votre stratégie hypothécaire idéale. L’utilisation de vos fonds propres fait bien évidemment partie des questions les plus importantes. Prenez rendez-vous immédiatement.

Taux d'intérêt hypothécaires actuels

Libor-Hypothèque à partir de 0.55%
Hypothèque à taux fixe 10 ans à partir de 0.63%
Hypothèque à taux fixe 5 ans à partir de 0.48%

Les taux d’intérêts indiqués sont aux meilleures conditions actuelles. Votre taux d'intérêt individuel peut varier en fonction du taux d’avance, du taux d’endettement, du volume hypothécaire et du lieu du bien immobilier.