Le taux d’endettement – critère décisif pour l‘hypothèque

Conseil hypothécaire MoneyPark

Profitez d'un conseil indépendant et personnalisé dans nos agences ou confortablement depuis la maison par visioconférence.

Demander conseil

Calculez votre taux d’endettement avec notre calculateur hypothécaire.

Un certain nombre de preneurs d‘hypothèques pensent que les conditions de l’hypothèque ne dépendent que des intérêts à payer. Mais il y a une multitude d’autres aspects qui peuvent comporter des inconvénients.

Le taux d’endettement est un critère décisif pour une banque qui accorde un prêt hypothécaire. Ce terme désigne l’intégralité des coûts du bien immobilier par rapport au revenu brut de l’emprunteur. Si ces coûts sont trop importants par rapport aux moyens du client, la banque peut refuser d’accorder un crédit. Certaines banques se servent également du taux d’endettement pour calculer les intérêts hypothécaires.

Pour calculer votre taux d’endettement, vous pouvez utiliser le calculateur hypothécaire de MoneyPark. Par ailleurs, nous mettons à votre disposition un autre outil pratique : notre calculateur d'amortissement.

Hypothekarzinsentwicklung

Comment les banques calculent-elles le taux d’endettement ?

Les banques prennent pour orientation un taux d’endettement de 33 pour cent, qui ne doit être dépassé. Il y a cependant des prestataires qui proposent des crédits dépassant ce seuil. Et les coûts du crédit et ceux de l’entretien du bien immobilier font partie du calcul :


  • Intérêts hypothécaires : Les banques supposent des taux d’intérêt hypothécaires qui peuvent monter jusqu’à 5 pour cent. Ce taux peut dépasser de loin les intérêts réels, en particulier quand le niveau général des taux d’intérêt est bas. Cette pratique permet aux banques de prendre en considération les fluctuations, et d’assurer le financement du crédit quand les taux remontent.
  • Montant du crédit et amortissement : Pour l’amortissement, les banques utilisent une durée hypothétique de 15 ans, cette dernière pouvant différer selon les prestataires. En fonction du montant du crédit, son coût mensuel peut être calculé.
  • Entretien et charges courantes : Chaque bien immobilier occasionne des coûts. Il peut s’agir de coûts réguliers comme les frais d’assurances, l’eau ou l’électricité, mais également de coûts irréguliers comme des réparations, les banques calculant avec un montant qui s’élève à 1 pour cent de la valeur vénale du bien immobilier par année.
  • Le revenu brut : Prend en considération les revenus réguliers assurés pour l’avenir comme le salaire ou des loyers.

Les différentes manières de calculer le taux d’endettement

En calculant le taux d’endettement, les prestataires peuvent obtenir des résultats différents. D’un côté parce que le taux d’intérêt supposé et les coûts de l’amortissement peuvent différer. Et de l’autre, les critères pour déterminer le revenu diffèrent. En principe, il s’agit de calculer avec les revenus qui sont assurés en vue de l’avenir. Les revenus professionnels qui dépendent de la performance de l’employé (bonus, rémunération variable), ne sont souvent reconnus qu’en partie. La situation familiale peut jouer un rôle aussi, notamment pour de jeunes couples, le salaire de la compagne ne faisant pas ou partiellement partie du calcul. Les banques supposent une diminution du revenu lors de la naissance d’un ou plusieurs enfants. Pour les emprunteurs dans cette situation, une comparaison de différents prestataires est d’autant plus importante. Le taux d’endettement calculé en ligne peut servir d’orientation. Notre conseil individualisé vous fournit des informations plus précises sur les taux actuels en prenant en considération votre situation, notre objectif étant un plan de financement transparent avec les meilleurs taux du marché en toute sécurité.

Taux d'intérêt hypothécaires actuels

LIBOR-Hypothèque à partir de 0.56%
Hypothèque à taux fixe 10 ans à partir de 0.93%
Hypothèque à taux fixe 5 ans à partir de 0.58%

Les taux d’intérêts indiqués sont aux meilleures conditions actuelles. Votre taux d'intérêt individuel peut varier en fonction du taux d’avance, du taux d’endettement, du volume hypothécaire et du lieu du bien immobilier.