Calculer son amortissement :
Quand est-ce que l’amortissement est raisonnable et quelle est la meilleure
méthode ?

Conseil hypothécaire MoneyPark

Profitez d'un conseil indépendant et personnalisé dans nos agences ou confortablement depuis la maison par visioconférence.

Demander conseil

En achetant une maison, à un moment donné, on doit se poser la question de l’amortissement. Pour définir sa stratégie, il est nécessaire de définir un plan d’amortissement précis. La plupart des preneurs d’hypothèques ne remboursent pas leur prêt hypothécaire pour profiter d’avantages fiscaux. Encore faut-il calculer son amortissement et se faire conseiller si nécessaire.

MoneyPark vise à proposer un conseil indépendant et individuel. Nous cherchons les meilleurs taux hypothécaires en Suisse, nous vous aidons à définir une stratégie financière et nous sommes à votre disposition pour répondre à vos questions concernant les hypothèques.

Quand est-ce que l’amortissement est rentable ?

Plusieurs facteurs déterminent la rentabilité de l’amortissement. Dans un premier temps, il est à noter que le capital utilisé pour l’amortissement ne sera pas disponible pour la consommation – surtout quand vous serez à la retraite. Il faut alors calculer les effets fiscaux de l’amortissement et analyser toutes les options d’investissements avec leurs rendements. Un facteur décisif : le capital disponible pour amortir l’hypothèque. Il y a trois points importants :


  • Le taux marginal d’imposition : Le taux d’imposition pour un franc supplémentaire.
  • Les taux d’intérêt hypothécaires : Les intérêts payés et les effets fiscaux en raison de la déductibilité des intérêts hypothécaires du revenu imposable.
  • Quel placement alternatif choisiriez-vous et quels sont les rendements attendus ?

Il est évident que le capital doit fournir un rendement supérieur au coût de l’hypothèque si vous n’amortissez pas. Dans la plupart des cas, le placement alternatif consiste en actions ou fonds avec un certain risque, ce qui rend possible l’obtention d’un rendement plus ou moins attractif. Pour éviter ce risque, l’amortissement peut être préféré à des comptes épargne, surtout en prenant en considération les taux d’intérêt actuels.

Amortir ou investir ? Utilisez notre calculateur d'amortissement pour trouver la meilleure possibilité !

Les différentes manières d’amortir son prêt hypothécaire

L’amortissement direct consiste à rembourser l’hypothèque par des versements réguliers sur le compte du créancier. Chaque paiement réduit les intérêts hypothécaires, mais également les avantages fiscaux en raison des intérêts hypothécaires.

L’amortissement indirect signifie un montant constant au niveau de l’hypothèque et des intérêts. Au lieu d’effectuer des versements réguliers, on place le capital sur un compte du pilier 3a, en mettant en gage cet argent à la condition qu’il soit utilisé pour rembourser le prêt hypothécaire, au plus tard quand on prend sa retraite.

Amortisation berechnen

Taux d'intérêt hypothécaires actuels

LIBOR-Hypothèque à partir de 0,56%
Hypothèque à taux fixe 10 ans à partir de 1,17%
Hypothèque à taux fixe 5 ans à partir de 0,69%

Les taux d’intérêts indiqués sont aux meilleures conditions actuelles. Votre taux d'intérêt individuel peut varier en fonction du taux d’avance, du taux d’endettement, du volume hypothécaire et du lieu du bien immobilier.