L’hypothèque et le troisième âge

Conseil hypothécaire MoneyPark

Profitez d'un conseil indépendant et personnalisé dans nos agences ou confortablement depuis la maison par visioconférence.

Demander conseil

Idéalement, on habite sa maison jusqu’à la fin de ses jours. La bonne stratégie d’amortissement peut aider à réduire les coûts, surtout par rapport à une location.

A la retraite, les revenus diminuent, mais l’emprunteur doit toujours satisfaire aux mêmes conditions concernant le taux d’endettement : intérêts hypothécaires, charges à hauteur d’un pour cent de la valeur vénale du bien immobilier et amortissement ne doivent pas excéder un tiers du revenu brut.

Hypothekarzinsentwicklung

Amortir pour pouvoir garder sa maison quand on prend sa retraite

Idéalement, on réfléchit dès le début à sa stratégie d’amortissement pour rembourser une partie de sa dette, ce qui permet de limiter les coûts de l’hypothèque à la retraite.

Dans la plupart des cas, la stratégie choisie est l'amortissement indirect. En choisissant cette stratégie, la dette reste au même niveau pendant toute la durée de l’hypothèque, ainsi que les intérêts à payer. Le capital est placé sur un compte de prévoyance 3a. Il y a donc un double avantage fiscal en raison des intérêts et des versements dans le pilier 3a. Le capital peut être utilisé pour l’extinction de la dette ou pour une réduction de cette dernière qui permet d’avoir un taux d’endettement suffisamment bas à la retraite.

Amortir peut également être une bonne idée après la retraite. La bonne stratégie dépend toujours de la situation individuelle et elle peut évoluer rapidement. MoneyPark est à votre disposition avec un conseil individuel et indépendant pour trouver les meilleures conditions pour votre hypothèque et pour définir ensemble votre stratégie de financement. Il suffit de prendre rendez-vous avec l’un de nos conseillers.

Une autre possibilité : transmettre le bien immobilier à ses enfants

Si vous ne pouvez pas assumer les coûts de l’hypothèque à la retraite, il est possible de transmettre votre bien immobilier ainsi que l’hypothèque à vos enfants ou à des membres de famille, à la condition que la banque donne son accord. Avec le droit d’habitation ou en tant qu’usufruitiers, les parents peuvent même rester dans la maison.

En ce qui concerne le droit d’habitation, les parents paient uniquement l’impôt sur la valeur locative et se libèrent de toute obligation. Les intérêts sont payés par les enfants et la responsabilité juridique pour le bien immobilier ainsi que pour l'hypothèque leur est également transmise. L’usufruit, en revanche, permet aux parents de continuer à disposer de la maison comme si c’était la leur. Ils ont le droit de la mettre en location et de garder le loyer pour eux, mais ils continuent en même temps à payer impôts, charges courantes, intérêts hypothécaires et assurance, tandis que les enfants reprennent l’hypothèque. L’inconvénient : l’usufruit est enregistré au registre foncier et réduit la valeur du bien immobilier.

Le meilleur conseil pour votre situation individuelle

Que vous réfléchissiez sur la meilleure stratégie hypothécaire ou que vous cherchiez des conseils pour un crédit existant : MoneyPark vous propose un conseil indépendant partout en Suisse pour trouver les meilleures conditions et la stratégie hypothécaire optimale.

Taux d'intérêt hypothécaires actuels

LIBOR-Hypothèque à partir de 0,56%
Hypothèque à taux fixe 10 ans à partir de 1,17%
Hypothèque à taux fixe 5 ans à partir de 0,69%

Les taux d’intérêts indiqués sont aux meilleures conditions actuelles. Votre taux d'intérêt individuel peut varier en fonction du taux d’avance, du taux d’endettement, du volume hypothécaire et du lieu du bien immobilier.